Internet Industriel des Objets IIOT : Opinion: Les entreprises canadiennes doivent augmenter leurs niveaux d'investissement numérique

Êtes-vous prêt pour la 5 G ?

Les entreprises industrielles canadiennes – si vitales pour notre économie – n’investissent pas suffisamment dans leurs capacités numériques pour demeurer compétitives à l’échelle mondiale et stimuler une croissance durable. C’est inquiétant.

L’histoire continue sous la publicité

Bien que les sociétés minières et énergétiques utilisent déjà des technologies numériques, telles que des camions autonomes pour transporter du minerai ou des capteurs intégrés pour surveiller l’intégrité des pipelines, des machines ou de l’équipement, beaucoup plus pourrait être fait.

L’enquête de KPMG a révélé que près de 75 % ont l’intention d’investir moins de 5 % de leurs revenus annuels dans l’amélioration de leurs capacités numériques. Ce n’est pas suffisant pour rivaliser avec les meilleurs du monde.

Selon le Forum économique mondial, les investissements dans les nouvelles technologies ont été essentiels pour stimuler les gains de productivité au cours de la décennie qui a suivi la crise économique mondiale de 2008. Mais la productivité n’était pas uniforme parmi les acteurs de l’industrie. Les gains ont en fait été tirés par les 20 % les plus riches de chaque industrie, la majorité d’entre eux voyant leur productivité baisser.

En tant que pays, nous ne pouvons pas nous permettre d’être des adeptes.

Au minimum, les entreprises canadiennes doivent doubler, voire tripler, leurs investissements numériques prévus. Pourquoi ?

Si les entreprises n’investissent pas et n’utilisent pas déjà les capacités numériques d’aujourd’hui, comment seront-elles prêtes à concurrencer dans le nouveau monde courageux de la 5G, avec sa vitesse de données ultra-rapide et sa connectivité quasi instantanée à chaque étape de la chaîne de valeur ?

L’histoire continue sous la publicité

En réalité, les entreprises peinent à stimuler une croissance durable. Bien que la baisse du dollar canadien contribue à mettre les exportateurs sur une base plus compétitive, les entreprises industrielles – peu importe leur taille et leur secteur – ont vraiment besoin de profiter de ce temps maintenant pour se préparer au numérique.

Bien que la plupart des entreprises canadiennes aient fait des investissements, la plupart sont trop modestes et, parfois, trop linéaires. Jusqu’à 80 % semblent rechercher des gains rapides, s’attendant à un retour sur investissement (ROI) dans trois ans ou moins. Deux sur cinq s’attendent à un retour sur investissement d’ici deux ans.

Les investissements dans la technologie cloud, par exemple, peuvent générer rapidement des retours sensibles car ils sont très efficaces pour éliminer les frictions dans les processus métier ; il ne nécessite pas beaucoup de ressources informatiques et n’est pas complexe. Mais cela ne suffit pas pour déplacer le cadran ; c’est juste le point de départ.

Certaines entreprises disent qu’elles ont du mal à réaliser l’intégration nécessaire pour réaliser le plein potentiel des données et beaucoup semblent avoir écarté les opportunités et les idées que les mégadonnées peuvent offrir. Notre enquête a révélé que seulement un sur cinq (21 %) exploite activement l’analyse des données.

Les entreprises canadiennes doivent faire plus que faire des investissements supplémentaires pour construire une base numérique moderne pour ce grand pas en avant.

Ils doivent tirer parti des avantages des nouvelles technologies exponentielles, telles que la robotique, l’intelligence artificielle (IA), l’apprentissage automatique, la communication machine à machine (M2M) et l’Internet des objets (IoT).

L’histoire continue sous la publicité

La robotique et les capacités M2M peuvent accélérer la production, tandis que l’IoT facilite la maintenance prédictive, réduit les temps d’arrêt et les coûts, et offre une plus grande visibilité sur la production et la livraison.

Pourtant, seulement une entreprise sur quatre que nous avons interrogée utilise la robotique, et seulement 23 % utilisent la technologie IoT. Dans la colonne plus, près de la moitié (46 %) prévoient de mettre en œuvre une automatisation intelligente.

Les attentes de productivité ne vont que dans une seule direction : à la hausse – les consommateurs et les investisseurs s’attendent à des progrès presque quotidiennement. Cela signifie que les entreprises devraient déjà investir dans une technologie compatible IoT, en particulier pour connecter leurs équipements existants. Il devient rapidement une exigence de base pour les entreprises de ces secteurs à forte intensité de capital ; ceux qui ne parviennent pas à investir dans l’IoT prendront rapidement du retard.

Voici ce que vous devez considérer :

  • Pensez stratégiquement à vos investissements technologiques. Dirigez les fonds là où ils auront le plus grand impact sur votre compétitivité à long terme.
  • Commencez par le problème. Avec autant de technologies passionnantes, il peut être facile de se laisser emporter. Concentrez-vous sur le problème que vous essayez de résoudre.
  • Réévaluez vos attentes de retour sur investissement: vous pouvez réaliser une valeur importante de la technologie numérique, mais la transformation complète prend du temps.
  • Accroître les investissements dans la transformation numérique.
  • Identifier les lacunes internes en matière de compétences.
  • Créez un plan de collecte de données basé sur ce qui est important pour votre entreprise. Définissez les problèmes que vous essayez de résoudre avec les données, puis déterminez les types de données à collecter et à extraire pour obtenir des informations.

Pour vraiment résister à l’épreuve du temps, les entreprises doivent relier leurs front, middle et back offices pour devenir une entreprise connectée plus puissante et transparente.

La transformation numérique n’est plus une option ; c’est un impératif.

Laisser un commentaire