IOT et industrie : Comment les PDG peuvent se préparer à la croissance avec Industry 4.0 | Direction

L'indice australien de performance de l'industrie manufacturière (PMI) était de 48,3 en décembre selon AI Group.

Le problème est que le ralentissement de la fabrication enregistré en novembre et décembre est un avertissement clair du risque croissant d'un ralentissement plus généralisé de l'économie australienne.

Confronté à une gamme de pressions pouvant entraîner une réduction du volume des commandes, ayant besoin de prévoir le prochain déménagement du client et avec des compétences actuelles ne suivant pas les progrès des technologies de l'industrie 4.0; le défi pour les fabricants d'aujourd'hui peut sembler sans fin.

Non seulement il y a des pressions sur les coûts pour ces fabricants, mais le niveau élevé de réglementation dans les secteurs de l'alimentation et des boissons et des soins de santé en particulier, la livraison coûteuse croissante des matières premières et des composants ainsi que la forte volatilité des prix des matières premières ont déjà exercé une pression intense sur marges minces.

Ce que le PDG de chaque entreprise manufacturière devrait chercher à faire en ce moment est de préparer son entreprise à une croissance à long terme, afin qu'elle puisse être plus compétitive. Mais comment peuvent-ils être proactifs plutôt que réactifs pour atteindre cette croissance avant la concurrence dans des conditions commerciales plus difficiles?

Présentation de la technologie intelligente

Les fabricants doivent relever le défi d’améliorer constamment l’efficacité de leur usine. Les demandes de personnalisation et les délais réduits augmentent et les exigences changent constamment. La concurrence mord à leurs trousses et donc la pression accrue pour s'adapter peut compromettre la qualité et la disponibilité.

L'introduction de technologies intelligentes de l'industrie 4.0 qui soutiennent la croissance à long terme des entreprises manufacturières est impérative pour garantir des emplois aux Australiens et leur permettre d'être plus compétitifs aujourd'hui et à l'avenir. Il est également important de reconnaître que cela signifie abandonner les systèmes hérités qui sont coûteux à entretenir, qui ne sont pas correctement pris en charge, qui ne sont pas intégrés à d'autres applications et qui n'offrent pas un fort retour sur investissement.

Quelles devraient être les priorités en termes de stratégie informatique?

Les fabricants de toutes tailles doivent d'abord mettre en place une stratégie de l'industrie 4.0 qui englobe leur approche de la mise en œuvre de systèmes cyber-physiques, notamment: l'Internet des objets (IoT), l'Internet des objets industriel (IIOT), le cloud computing, l'informatique cognitive et l'intelligence artificielle (AI).

VOIR ÉGALEMENT:

L'IA a la capacité de donner un sens à l'abondance de données collectées par les appareils IoT (et IIoT) via des systèmes capables de s'adapter et d'apprendre. En élargissant l'adoption de l'intelligence numérique, l'IA peut aider les décideurs à convertir ces données en informations exploitables pour stimuler l'innovation, ce qui se traduit par une meilleure prise de décision opérationnelle et financière.

La promesse de l'industrie 4.0

L'industrie manufacturière est de plus en plus complexe et regorge de données collectées à partir d'instruments et de capteurs IoT, de machines, de systèmes d'automatisation, d'équipements de production et d'exploitation, de dossiers de maintenance, ainsi que d'applications de santé et de sécurité qui produisent toutes un flux constant de données. Ces données d'atelier augmentent de façon exponentielle, mais comment les fabricants utilisent-ils la puissance des données pour prospérer à l'ère de l'industrie 4.0?

Il est essentiel pour les fabricants de libérer le potentiel des données en temps réel et non structurées pour prendre des décisions quotidiennes qui équilibrent la qualité et le débit. Le site de fabrication moyen fonctionnant sur plus d'une centaine d'applications logicielles, il est extrêmement difficile de rendre ces données accessibles et exploitables.

Faire cette étape pour mettre en œuvre les technologies de l'industrie 4.0 soutiendra la livraison de données pertinentes dans l'ensemble de leur organisation, non seulement pour répondre aux besoins des clients et pour viser l'amélioration continue des processus, mais aussi pour garantir que la main-d'œuvre est répartie avec une efficacité optimale à l'esprit, surtout compte tenu les coûts salariaux élevés en Australie.

L'industrie 4.0 révolutionne la fabrication en Australie, avec de nouvelles capacités de conception et de fabrication de produits complexes et personnalisés avec des délais courts, un outillage minimal, un gaspillage et une faible demande de main-d'œuvre.

Renforcement de la transformation numérique

Les processus, les flux de travail et les connaissances sur les performances changent considérablement. Les opérations de fabrication ne peuvent plus fonctionner en exécution linéaire ou isolément d'autres services fonctionnels, y compris l'ingénierie, la maintenance et la planification. Au lieu de cela, la chaîne de valeur doit fonctionner comme une entité unique, entièrement intégrée pour soutenir les cycles de demande variables et l'augmentation des coûts des activités d'approvisionnement.

En améliorant les compétences de la main-d'œuvre pour qu'elle soit en avance sur son parcours de transformation numérique, lorsque les processus sont automatisés et que les rôles traditionnels de fabrication en usine sont redondants, ces ressources sont prêtes à être déplacées vers des rôles de haute technologie nouvellement créés qui peuvent être augmentés ou réduits en fonction de la demande et la sortie requise.

La prochaine étape pour les fabricants

De nombreux fabricants australiens doivent encore adopter pleinement les technologies de l'industrie 4.0, mais ils seront soumis à une pression croissante pour le faire. Ceux qui se retiennent seront chassés du marché et envoyés au mur par des concurrents utilisant une technologie sophistiquée pour augmenter l'efficacité, réduire les coûts et la capacité de cibler leur marché avec une précision extrême.

Par Rob Stummer, PDG Asie-Pacifique, SYSPRO

                

Laisser un commentaire