IOT et industrie : Que signifie l’Internet des objets industriels (IIoT)?

IIoT signifie « Internet des objets industriels », et c’est aujourd’hui l’un des points de discussion les plus importants dans les entreprises manufacturières. Les progrès rapides de la technologie IIoT à travers un large éventail de solutions et le taux d’adoption rapide des technologies IIoT signifient que les entreprises manufacturières doivent être à l’affût de ce qui se passe dans ce domaine. La mise en œuvre des technologies IIoT dans le secteur manufacturier est une opportunité unique pour les fabricants d’obtenir un avantage concurrentiel.

Mais que siginifie l’Internet des objets industriels ?

Afin d’expliquer ce qu’est l’Internet des objets industriels (IIoT), nous devons d’abord expliquer ce qu’est l’Internet des objets (IoT). L’IoT est un système interconnecté d’appareils mécaniques et numériques qui utilise des capteurs dans des objets comme les appareils électroménagers, le bétail et même les personnes pour compiler des quantités astronomiques de données qui peuvent ensuite être analysées et pour exécuter des actions en périphérie du nuage où se trouvent ces capteurs et dispositifs mécaniques.
Les capteurs peuvent identifier une grande variété de paramètres tels que la proximité, l’humidité, la température, la pression, les vibrations, les ampères, la tension, l’état marche/arrêt, la viscosité d’un fluide, les caractéristiques de mouvement et plus encore. Les possibilités  d’activation de fonctions sont nombreuses dont notamment l’ouverture d’une porte de garage, l’allumage d’un interrupteur d’éclairage, la réponse à une commande vocale pour trouver une chanson, ou l’augmentation ou la baisse d’un thermostat.
En analysant les données générées, nous pouvons identifier l’état actuel des objets et des environnements mesurés. En collectant des données au fil du temps, nous pouvons également identifier les tendances des paramètres critiques et avoir les moyens de réagir à l’état actuel et aux tendances avec une action. Ces appareils peuvent collecter et partager des données entre eux ou les acheminer à un endroit final tel qu’un ordinateur portable pour le traitement d’informations ou un appareil portable pour présenter des informations. La réponse peut être de fournir des informations ou un contrôle à un utilisateur final. Cet immense nuage d’appareils connectés est l’Internet des objets.
Les plateformes IoT modernes sont capables de fournir des composants pour l’analyse dite « front-end » et le traitement des données sur l’appareil. Les appareils de stockage et d’analyse des données physiques, ainsi que les télécommandes (téléphones intelligents, tablettes, etc.) pour la visualisation et l’analyse des données, peuvent être connectés au réseau Internet où réside le cloud qui stocke les données des appareils IoT.

Les dispositifs de passerelle sont utilisés pour collecter des données à partir de capteurs, les organiser et les filtrer, puis les envoyer au cloud commun. Ce réseau global qui connecte les capteurs IoT, le cloud, les périphériques de stockage et les télécommandes, s’appelle un écosystème IoT.
Dans l’écosystème IoT, les données sont constamment envoyées et reçues via le cloud. Les appareils peuvent également actionner des fonctions basées sur les données captées par les autres appareils qui sont extraites du cloud.
Lorsque les gens entendent « IoT », c’est souvent dans le contexte des produits de consommation. Comme nous le notons dans notre article L’IIoT et l’industrie manufacturière, tendances à l’aube de l’an 2020, nous notons que l’IoT, ou  « appareils connectés », est un domaine qui croît rapidement et on estime que les dépenses technologiques mondiales en technologies IoT devraient atteindre des 1,2 billion d’ici 2022. De toute évidence, il s’agit d’un marché important, et sera en partie influencé par des produits de consommation tels que les appareils intelligents, les systèmes de sécurité à domicile, les appareils de santé, les appareils de commande vocale, les systèmes de gestion de l’énergie et bien d’autres encore.
Parce qu’un « objet » dans l’Internet des objets peut faire référence à un large éventail d’objets et d’appareils : d’un animal de ferme avec un transpondeur à biopuces implanté qui est scanné pendant que l’animal passe par des points de contrôle à une voiture qui transmet un signal au conducteur lorsqu’il détecte une crevaison, la technologie IoT est utilisée dans un grand nombre de contextes à travers le monde.

Les gouvernements utilisent les systèmes IoT pour mieux comprendre les embouteillages sur les réseaux routiers et pour optimiser les services publics et les détaillants analysent les données IoT pour identifier les habitudes d’achat des consommateurs pour mieux élaborer leurs stratégies de marketing. D’ici 2020, plus de 34 milliards d’appareils IoT seront installés.
Comme c’est souvent le cas, tel que dans le cas de la « consumérisation de l’informatique », lorsqu’on innove dans le secteur des produits de consommation, l’industrie ne tarde pas à en prendre note et à en profiter.

L’Internet des objets industriels (IIoT) est donc né
L’IIoT est l’utilisation de capteurs intelligents, de connectivité Internet et de logiciels de stockage dans le cloud, tels que des outils d’analyse SaaS, pour améliorer les processus manufacturiers et industriels ou pour surveiller et optimiser les performances ou fournir des informations importantes sur l’état de l’équipement.
Les appareils d’une entreprise peuvent être connectés à l’Internet via un système de logiciels et de matériel partagé appelé « plateforme ». Une plateforme est capable de créer et de gérer des applications, d’exécuter des analyses et de stocker et de sécuriser les données des capteurs dans un cloud commun. Les plateformes IIoT peuvent supporter l’intégration avec tout appareil connecté et les applications tierces que ces appareils utilisent.
L’IIoT permet d’obtenir et d’avoir accès à de plus grandes quantités de données à des vitesses grand V. Comme l’IoT, l’IIoT utilise des appareils qui peuvent fournir des informations très utiles sur divers machines et processus, offrant ainsi des opportunités d’amélioration du processus manufacturier dont la possibilité d’effectuer de la maintenance prédictive et l’analyse des mégadonnées (big data) pour maximiser les performances et minimiser les coûts. Dans les environnements manufacturiers, l’IIoT est utilisé pour améliorer la productivité et la fiabilité des systèmes de production. L’IIoT utilise les technologies discutées précédemment pour optimiser les processus, augmenter la qualité des produits et améliorer l’efficacité énergétique. Les avantages offerts par les technologies IIoT incitent davantage les entreprises d’aujourd’hui à investir dans la technologie et transforment le marché dans son ensemble.
Cliquez sur ce lien pour des exemples d’entreprises manufacturières ayant mis en place des solutions IIoT et qui en ont tiré des avantages importants.
Les industries manufacturières utilisent l’IIoT pour réduire les temps d’arrêt, améliorer le débit et maximiser le TRG.
En raison de ses diverses possibilités d’application et des avantages offerts, la mise en œuvre des technologies IIoT a donné naissance à « la 4e révolution industrielle » ou l’industrie 4.0. L’industrie 4.0 est un concept plus large dont l’IIoT fait partie, le terme ayant été inventé par le gouvernement allemand comme une initiative visant à assurer que les entreprises manufacturières allemandes restent compétitives dans le futur. L’industrie 4.0 est un mélange de technologies de numérisation qui permettent des décisions axées sur l’augmentation de l’efficacité et la visibilité à chaque niveau de production. Bien que la technologie IIoT est à la source de l’Industrie 4.0 à bien des égards, ce sont deux concepts différents. Cette technologie qu’on a baptisée « la 4e révolution industrielle » ou « industrie 4.0 » est appelée ainsi en raison de son utilisation continue et croissante dans le secteur manufacturier et à l’impact significatif qu’elle peut avoir sur les opérations.
L’augmentation des systèmes automatisés et un meilleur suivi des processus de fabrication grâce à l’IIoT permettent d’améliorer considérablement les résultats d’une entreprise et ce, en raison de la mise en place de processus d’amélioration de la fabrication tels que le Lean Manufacturing et les 5S. L’IIoT permet de monitorer les opérations en temps réel et permet aux personnes qui l’utilisent de prendre des décisions importantes plus rapidement.

Laisser un commentaire